Vous voulez vous lancer dans des travaux de rénovation de votre salon, notamment la peinture. Par contre, faire appel à un artisan ne vous intéresse pas, ou vous n’en avez tout simplement pas les moyens. Pas de souci, nous allons vous guider étape par étape, afin que vous puissiez repeindre vous-même votre salon sans fausses notes, même pour les projets les plus complexes comme la décoration industrielle.

panoplie_peintre

Préparez votre panoplie du parfait peintre

Cela peut paraître drôle, mais la préparation des matériels est la première des choses à voir. La liste peut être assez longue, mais nous n’allons prendre que les outils de bases incontournables.

Tout d’abord les pinceaux à poils longs ou mi-longs pour bien aller chercher dans les angles ou les coins de votre salon. Ensuite le rouleau de peinture, accompagné d’un bac à peinture, appelé également « camion ».

Puis, de l’adhésif de masquage pour bien délimiter vos zones. Et comme on parle de cacher, des draps ou des bâches pour protéger vos meubles et votre sol.

Le papier de verre aussi est important pour poncer les imperfections, et qui dit poncer, dit nettoyer après, avec des chiffons et des éponges.

Pensez également à votre confort et surtout à votre sécurité. Porter une combinaison de travail, une paire de gants, des lunettes de protection. Le dernier outil indispensable est l’escabeau, il vous fera monter partout.

Procédez au choix de votre peinture et prévoyez-en la quantité

Ce choix est basé sur trois critères de base, la première étant bien sûr la couleur. Sachez que la tendance est de varier la couleur d’un côté à l’autre des murs ; attention quand même que cela ne devienne pas un arc en ciel non plus.

Le second critère concerne le type de la peinture, c’est-à-dire, soit acrylique (à l’eau), soit glycéro (à l’huile). Sachez juste que la peinture à l’eau sèche rapidement et ne dégage pas trop d’odeurs, à l’inverse du glycéro, mais qui a pour avantage un rendu meilleur.

Ensuite, choisissez la finition que vous voulez. À savoir, mate, satinée, laquée, avec des textures ou des effets. La tendance pour le salon étant la finition satinée.

Calculez bien ce que vous allez consommer, pour éviter un surplus ou un manque. La base étant 1 litre de peinture recouvre environ 10 m² de mur.

choix couleur

Préparez votre espace de travail ainsi que le mur

En effet, il faut que vous dégagiez le maximum d’objet possible pour pouvoir travailler à l’aise. Pour le reste, recouvrez-les.

Ensuite, enlevez tous ce qui peut être clous, vis, chevilles, papier peint s’il y en a. Vous allez poursuivre avec de l’enduit, pour effacer les imperfections et les trous.

Il ne reste plus qu’à poncer et vous pourrez passer à l’étape suivante.

preparer_espace_travail

Attaquez la partie peinture et faites exploser votre imagination

Commencez par appliquer une sous-couche, afin que la peinture adhère bien, mais aussi pour bien recouvrir l’ancienne couleur trop vive ou trop foncée.

Délimitez ensuite les zones que vous allez peindre, et c’est parti. Dégagez les angles avec le pinceau à rechampir.

Appliquer la première couche avec le rouleau et attendre environ 5 heures pour que cela sèche, n’hésitez pas à rectifier les imperfections.

Quand vous serez satisfait, vous pouvez passer la seconde couche, s’ensuit 24 heures de séchage. Ne surtout pas oublier de décoller la bande adhésive avant la fin du séchage pour éviter les craquements.

Le choix des couleurs et des dispositions dépendent entièrement de vos propres goûts en matière de déco. Mais quoi qu’il en soit, pensez toujours à faire un petit essai de la couleur sur une petite partie du mur pour éviter les mauvaises surprises.